Pollin'air

1 Vous êtes allergique aux pollens

Soyez informé lorsqu'une plante à laquelle vous êtes allergique pollinise prés de chez vous, inscrivez-vous aux alertes pollens.

2 Vous êtes botaniste

Amateur ou profesionnel, rejoignez le réseau de sentinelles Pollin'air
Observez les plantes allergisantes du territoire, inscrivez-vous.

Allergies :
une influence en hausse

En France, les pollens sont responsables de réactions allergiques chez près de 20 % de la population, soit plusieurs centaines de milliers de personnes dans votre région.

symptômes

Nez qui coule, éternuements, yeux irrités, voire crises d’asthme, chaque année à la même saison, ce sont les mêmes symptômes qui reviennent et concernent de plus en plus de personnes. Communément nommé “rhume des foins”, il se manifeste par des rhinites et des conjonctivites polliniques, des affections qui nécessitent évidemment des soins.

anticiper pour mieux traiter

Or, plus un épisode allergique est pris tôt, plus le traitement pour y remédier sera léger et efficace. Pour les allergiques, l’anticipation des périodes de pollinisation apparaît donc comme la promesse d’un mieux-être. Quant à notre système de santé, c’est la possibilité d’anticiper les allergies et maîtriser les dépenses.

Plus un épisode allergique est pris tôt,
plus son traitement est léger et efficace.

C’est ainsi qu’est née l’idée de créer le réseau “Pollin’air”,
capable de signaler en temps réel et de manière géolocalisée,
l’arrivée des pollens allergisants à proximité aux personnes qui le souhaitent,
via un système d’information dédié.

Le concept Pollin’air

C’est ainsi qu’est née l’idée de mettre en place un réseau de sentinelles du pollen : le réseau "Pollin’air".

sentinelles du pollen

Il s’agit de mobiliser sur le territoire des botanistes bénévoles, des experts et des amateurs intéressés par la flore. Ces personnes seront formées à reconnaître trois phases importantes dans le développement d'environ 25 plantes à pollens allergisants : la floraison, le début et la fin de la pollinisation.

signalement et géolocalisation

Les observateurs signaleront et localiseront la pollinisation de ces plantes via le service Web Pollin'air (voir la carte interactive des pollens). Les informations seront diffusées via les professionnels de santé, et notamment les pharmaciens. Ces derniers pourront ainsi proposer aux patients venant pour un traitement anti-allergique de s’inscrire sur la liste de diffusion du réseau Pollin’air. Ceux qui souhaiteront être informés recevront des alertes sur le risque allergique.

Constitution du réseau

Appel à participation auprès des structures associant
des botanistes bénévoles, des jardiniers, des passionnés...

établir un modèle prévisionnel

Atmo Grand Est et Atmo Hauts-de-France  intégreront les données recueillies dans les puissants instruments de calcul dont elles disposent, avec l’objectif de développer un modèle de prévision. Il serait alors possible d’anticiper la pollinisation, de la même manière que la météo est prévue par Météo France.

une information plus pertinente

La pollution influence l’allergénicité des grains de pollens. Grâce aux données renseignées au fil du temps,

Atmo Grand Est et ses partenaires élaboreront
un indice spécifi que, couplant les données de prévision
de la qualité de l’air avec celles de la contamination
aérobiologique (comptes polliniques réalisés en lien
avec le Réseau National de Surveillance Aérobiologique
et observations du réseau Pollin’air)

permettant une meilleure pertinence de l’information délivrée au patient.

Atmo Grand Est Atmo Hauts-de-France
en partenariat avec
ARS Grand Est, ORS Grand Est, Jardin botanique Jean-Marie PELT